Bulletin Richard Perreault
BRP - #18
Numéros:

Les résidences vendues

Selon un échantillon de près de 100 résidences pour personnes âgées de 50 unités ou moins qui ont été vendues au cours des dernières années, le délai moyen pour vendre une résidence d'aînés est de 176 jours, soit à peu près six mois. Ce délai varie selon le nombre d’unités. Ainsi, pour les résidences de 9 unités ou moins, l’attente moyenne est de 155 jours; pour celles entre 10 et 20 unités, de 201 jours; et pour celles entre 21 et 50 unités, de 173 jours.

Les cas extrêmes sont ceux d’une résidence de 17 unités de la région de la Montérégie qui s’est vendue en 3 jours et d’une résidence de 19 unités dans la région de Lanaudière qui n’a trouvé preneur qu’au  bout de 846 jours.

Par ailleurs, la différence entre le prix demandé original et le prix vendu  est, en moyenne, de 8.7%. Cette différence est étrangement stable, peu importe le nombre d’unités. Ainsi, pour les résidences de 9 unités ou moins, elle est de  8.9%; pour celles comptant entre 10 et 20 unités, de 8.6%;  et pour celles entre 21 et 50 unités, de 8.7%. Les cas extrêmes sont ceux d’une résidence de 20 unités en Montérégie dont le prix demandé original était de 694 000$ et qui s’est vendue après un délai de 256 jours à 430 000$ et d’une résidence de 30 unités sur le Plateau Mont-Royal à Montréal, vendue en 161 jours, au prix demandé à l’origine, soit 798 000$.

Source : Matrix

Habitations pour aînés : un marché d’avenir, malgré tout

La légère diminution du rythme des mises en chantier observée en juillet par la Société canadienne d’hypothèques et de logement est en partie attribuable au segment  des logements locatifs destinés à une clientèle de personnes âgées. Selon M. Bertrand Recher, analyste pour le Québec à la SCHL, le marché de l’habitation pour aînés, quoique stable, est actuellement en phase de maturation. «Nous connaissons un creux démographique, qui correspond à environ la moitié du nombre de ceux et celles qui entraient, chaque année, dans la catégorie d’âge des 75 ans et plus. En conséquence, la durée de l’offre d’un logement inoccupé ou nouvellement construit est d’environ 14 mois.» Cette clientèle est celle née lors de la Grande Dépression de 1929. Quand viendra le tour des Baby Boomers, qui ne saurait trop tarder, ce marché ne pourra que s’accroître.

C’est ce que confirme, par ailleurs, Bob Dugan, l’économiste en chef au Centre d’analyse de marché de  la même société. « Au cours des prochaines années, la construction résidentielle va tendre graduellement vers un niveau qui cadre davantage avec la demande associée à la conjoncture démographique. »

Mentionnons, enfin, que si le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier dans les centres urbains a reculé de 17% dans les Prairies, de 15%  en Ontario et de 10% en Colombie-Britannique, il a augmenté de 16.6% au Québec.

Après un incendie

Un peu plus d’un an après que sa résidence pour personnes âgées à Mont-Laurier, dans les Laurentides, a été complètement détruite par le feu, M. Alain Campeau se dit aujourd’hui entièrement satisfait de celle qui fut reconstruite et qui est en opération depuis le 1er juillet dernier. « Elle correspond entièrement à nos attentes. » dit-il. « Elle est très fonctionnelle. »

Entre le 9 avril 2008, jour de l’incendie, et le 1er juillet 2009, huit des trente et un résidents de l’ancien Pavillon Alain Campeau sont décédés. Malgré tout, la nouvelle résidence - qui, en raison d’une souplesse au code du bâtiment relative à la classification des établissements, compte une unité de moins - affiche pleine capacité. « Nous avons même une liste d’attente, » affirme l’exploitant. Le personnel, au nombre de sept employés, est à peu près le même. « Nous n’avons eu qu’à engager deux nouveaux employés. L’un avait pris sa retraite, et un autre, qui avait suivi un cours spécialisé, a trouvé emploi ailleurs. »

Seule petite ombre au tableau : le  nombre de places faisant l’objet d’un contrat de services avec le CSSS de la région à titre de ressource intermédiaire. Ce nombre a passé de 12 à 8 places. M. Campeau avait cru que le fait d’afficher pleine capacité allait inciter le CSSS d’Antoine Labelle à réviser sa décision de couper quatre places en R.I., mais la décision a été maintenue.

 

Nos commanditaires

Atmosphare
Offre une grande variété de mobilier qui allie design, durabilité et matériaux recyclés
http://www.atmosphare.com
J.P. Mallette & associés inc., Programme d'assurance en centres d'hébergement, d'accueil et résidences pour personnes âgées / Pertes d'exploitation / Responsabilité civile et professionnelle / Couvertures étendues
Entra-Matic
Manufacturier de portes coulissantes

http://www.entra-matic.com
Bariatrix Nutrition
Ventes/Nutrition et gériatrie

http://www.bariatrix.com
Palason
Spécialité de la salle de jeux
http://www.palason.ca
Jardin-Áge
La Berceuse autobloquante / La Rudbeckie
http://www.jardin-age.qc.ca
McKesson Canada
Votre force en santé
http://www.mckesson.ca
Richard Perreault
Consultant en hébergement pour aînés / Agent immobilier agréé
http://www.richardperreault.ca
Plani Bureau
Pour le bien-être de vos résidents et tous vos besoins en aménagement.
http://www.planibureauplus.com

Pour plus d’informations
Pour plus de renseignements sur le BRP, veuillez communiquer avec  la rédaction:
bclaveau@aineshebergement.com
Tél. : 514 644-8314
Téléc. : 514 644-9722

Avis de confidentialité
©2008 BRP. Les données contenues dans le présent document sont à titre de renseignements seulement et ne doivent pas être considérées comme étant officielles par les destinataires. Les renseignements ci-inclus proviennent de sources que nous considérons fiables, mais pour lesquels nous ne pouvons garantir l'exactitude, sauf celles de la banque de données RP. Le destinataire de ces renseignements devrait entreprendre les démarches de vérification nécessaires, selon ce qu'il considère approprié, quant à l'utilisation des données ci-incluses.

Désabonnement
Pour vous désabonner, veuillez cliquer sur ce lien >>

Suivre le lien >

Suivre le lien >

Région nord de Montréal Revenu brut: 672,012$

Région sud de Montréal: Revenu brut: 269,208$

Suivre le lien >